outil_de_gmao

Optimiser la maintenance d'un bâtiment grâce à son jumeau numérique

Qu’est-ce que le jumeau numérique d’un bâtiment ?

Le jumeau numérique d’un bâtiment (ou digital twin) correspond à sa réplique digitale, tant sur le plan géométrique qu’informatif. Il se compose donc de deux éléments :

  • un référentiel spatial : maquette numérique BIM (modèle CAO du bâti intégrant ses objets et les data associées), visite virtuelle collaborative, vue 2D du bâtiment, etc. ;

  • un ensemble d’informations (données remontées par des capteurs IoT, contenu multimédia, fichiers PDF, tâches, etc.) géolocalisées dans le référentiel spatial choisi, pouvant être synchronisées continuellement pour proposer une réplique numérique d’un environnement physique en temps réel.

Ce jumeau numérique est mis à disposition des acteurs des bâtiments via un viewer, pouvant intégrer des vues maquettes, 2D ou image. Accessible directement sur une interface web ou dans un logiciel métier. Celui-ci permet d’accéder à une vue immersive du site, dans laquelle sont intégrées l’ensemble de ses données.

Les viewers proposent un ensemble de fonctionnalités collaboratives (ajout, édition et partage de données géolocalisées, attribution de tâches, prise de cotes, création d’itinéraires, etc.) ouvrant vers une multitude de cas d’usages et permettant aux équipes projets de mieux collaborer.

Comment intégrer le jumeau numérique à ses processus de maintenance ?

Créer le jumeau numérique de ses bâtiments

Par exemple, My Digital Buildings, propose de créer deux formats de jumeaux numériques (maquette numérique BIM et visite virtuelle collaborative) exploitables sur notre plateforme web.

Pour cela, un scan 3D du bâtiment est effectué pour de capter un nuage de points (empreinte 3D du bâtiment) ainsi qu’un ensemble de photos panoramiques. Ces données sont ensuite assemblées pour créer une visite virtuelle collaborative façon « Google Street View » et une maquette numérique BIM, en suivant un protocole de scan to BIM (modélisation sur la base du nuage de points produit lors du relevé 3D du site).

Les deux solutions peuvent être complémentaires et utilisées dans d’autres types de projets dans l’industrie, la construction ou l’immobilier tertiaire (conception et simulation d’aménagements de lignes de production, etc.).

Intégrer une de données géolocalisées et contextualisées

Une fois créés, ces jumeaux numériques peuvent être enrichis par un ensemble de données concernant la structure du bâti, ses équipements ou des données remontées par des capteurs (données de température, de qualité de l’air, de fonctionnement d’une machine, etc.). Ces données seront géolocalisées dans le jumeau numérique, chacun pouvant donc accéder à ces données et à leur environnement en fonction de son projet.Les données du bâtiment et de ce qui le compose (équipements, objets, etc.) se retrouvent alors centralisées et accessibles dans une représentation de celui-ci. Ainsi, accéder à la fiche technique d’une machine ou à la date de la dernière intervention de maintenance effectuée devient trivial.

outil_de_gmao

Collaborer autour du jumeau numérique du bâtiment

L’approche collaborative de notre plateforme

De nombreux acteurs dans la construction (architectes, bureaux d’études) ou les équipes de maintenance et facility management seront amenés à utiliser le jumeau numérique du bâtiment à travers des usages distincts, impliquant des data différentes. Afin que chacun ait une utilisation simple de ce support, il s’agira de leur proposer des espaces de travail incluant les modèles données qui les concernent, avec les droits d’édition, d’ajout et de partage les plus adaptés à leurs usages.

Intégrer son jumeau numérique à ses systèmes de GMAO

Afin de venir adresser des verticales métiers plus précises, comme peut l’être la maintenance, il est possible de visualiser le jumeau numérique de son bâtiment en intégrant un viewer à ses systèmes de GMAO. Inversement, les data qui remontent dans la GMAO ou dans des systèmes d’informations pourront également être remontées dans le digital twin.

Ainsi, les équipes de maintenance peuvent continuer à exploiter leur outil habituel, tout en bénéficiant d’une vue du bâtiment directement dans leur interface (interface de gestion des tâches, des plannings, dashboard de suivi, etc.). Les données relatives aux équipements, aux interventions de maintenance passées et à venir se retrouvent ainsi bien plus contextualisées.

La connaissance du bâtiment au service de la collaboration

L’optimisation des interventions de maintenance

Lorsque des tâches sont attribuées aux équipes de maintenance, la quantité et qualité d’information associée a un impact direct sur le succès de l’intervention. En contextualisant une intervention avec un environnement 3D ou photoréaliste, un itinéraire pour s’y rendre et l’ensemble des données techniques nécessaires, on augmente le potentiel de réussite de l’intervention sur le premier déplacement.

Quelle que soit la connaissance qu’une équipe de maintenance a d’un site, celle-ci pourra intervenir efficacement.

Métrés et gestion de l’espace

L’ensemble des informations géométriques du jumeau numérique et la possibilité d’en extraire des mesures permettront de mieux gérer les coûts de gestion du bâtiment et les projets d’aménagements.

Dans un premier temps, générer des quantitatifs concernant des linéaires (murs, tuyaux, etc.), des surfaces (sols, murs, plafonds) et des volumes (pièces) simplement et à distance permettront d’alimenter des tableaux de contrôle de surfaces, identifier et maîtriser les coûts associés.

outil_de_gmao

Ces données faciliteront également la prise de décision lors de projets de construction, d’aménagement, ou pour externaliser une partie de la Gestion Exploitation Maintenance à des entreprises spécialisées. Les allers et retours en physique sur site sont réduits puisqu’il devient possible de collaborer à distance en se basant sur des données fiables, et les processus de chiffrage et appels d’offres largement simplifiés.

Découvrir notre plateforme

Pour aller plus loin

Qu’est-ce qu’un outil de GMAO ?

Comment adopter le BIM pour la Gestion Exploitation Maintenance de son bâtiment ?

Article précédentRelevé laser 3D, quelles solutions de scan choisir ?